Twilight Eternity

Joignez-vous à nous pour recréer l'univers de Stephenie Meyer !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un peu de calme { Circé Volturi }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alice Cullen
Vampire Végétarien
avatar

Féminin Nombre de messages : 44
Age : 24
Localisation : Dans les bras de mon chéri
Race : Vampire
Régime alimentaire : Végétarien
Date d'inscription : 06/08/2009

Feuille de personnage
Force:
64/100  (64/100)
Vitesse:
73/100  (73/100)
Reflexe:
87/100  (87/100)

MessageSujet: Un peu de calme { Circé Volturi }   Mer 26 Aoû - 21:04


Le soleil allait bientôt se coucher, ne trouvant pas d'endroit calme ou faire l'inventaire de mes vêtements à jeter. A la villa, Rosalie venait encore de piquer une crise concernant l’endroit d’où était posé ses affaires et Jasper essayait de la calmer au mieux comme d'habitude, il fallait que je sorte un instant. Il ne faut pas croire que faire la liste de mes vêtements usagés que j'avais porté une fois tout au plus était tâche aisé car bien sûr ce n'est pas le cas. Il fallait trier, ranger avant de pouvoir les donnés à des œuvres caritatives. J'eus soudain une vision, moi avec une magnifique robe noir & dorée je souris et me mis a sautillé dans tout les sens. Cette robe était magnifique et elle le serai encore plus avec sac à main et ceinture assortie !

" Génial ! "

Mon envie d'avoir la tranquillité se confirma quand j'entendis Rose hurler une nouvelle fois, mes yeux se levèrent vers le ciel et en une demi-seconde je me retrouvais au cœur de la forêt. C'était juste à ce moment que je sentis que ma gorge me brûlait, la soif m'arrachant un petit cri de douleur. Ma position se changea et se redit, une petite partie de chasse ne serait pas du refus. Je fermai les yeux pour me concentrer sur ma proie qui se déplaçait vivement vers le nord, je me mis à courir vers ma proie quand elle fût dans mon champ de vision je lui sautai dessus enfonçant mes crocs dans son cou. L'élixir coula doucement dans mon corps et une fois l'animal vidé je laissais sa peau et partit m'installer en haut d'un arbre, grimper était chez moi comme une seconde nature, j'étais petite et agile d'ailleurs ma petitesse me faisait rappeler mon petit surnom affectueux: La naine ou encore petit lutin. Je me trouvais quand même un peu plus mignonne qu'un lutin, je soupirai avant de me concentrer sur l'objet de ma venue, la fameuse liste de vêtements. J'avais entrepris de jeter ma robe bleu ciel que j'avais acheté il ya deux jours et pourquoi pas en racheter une rose saumon ! Oui en voilà une idée géniale ! Je me souris à moi même d'être aussi brillante. Ensuite il faudra que je jette les vêtements d'Esmé, Carlisle, Ed & Emmett ! M'étant déjà débarrasser des anciens vêtements de Jasper, Rose, Bella & Nessie. J'en avais acheté des plus beaux, des plus neuf ! Très bien c'était réglé je venais de faire mon choix. Heureuse de moi j'allais descendre avant qu'une odeur retient mon intention un vampire venait par ici, instinctivement je me mis en position d'attaque prête à bondir au cas où...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un peu de calme { Circé Volturi }   Mer 26 Aoû - 21:29

Elle avançait à pas feutré dans la clairière, lentement, doucement. Un prédateur, ses bottillons tan ne faisaient pas craquer les moindres brindilles sous ses pieds, son pas était léger, inhumain. Son regard s’attardait au loin, sa robe blanche voletait avec le vent, sa chevelure torturée en tout sens par les courants. Les nuages s’éloignèrent lentement, puis ce fut aveuglant, la peau de l’inconnue brilla un instant dans les rayons chauds du soleil. Elle mit une main en visière, pour empêcher la lumière du soleil de l’aveugler.

Un daim, doucement pâturait l’herbe à quelques mètres de là. Ce fut en un instant que la jeune femme s’élança d’un bon sur la créature, enfonçant ses ongles dans la chaire tiède. Sa tête se renversa vers l’arrière et ses lèvres carmin eurent un mince sourire.

Sa respiration se fit haletante, sa poitrine se soulevait rapidement, son expression devint terreur, ses doigts serrèrent sa proie. Un craquement sonore se fit entendre. Puis la jeune femme retrouva son calme, ramenant sa tête vers l’avant, clignant des paupières plusieurs fois pour retrouver ses esprits.

Cette sensation de terreur, le dernier souffle d’une bête était délectable. Circé eue un rictus aux coins des lèvres avant de se rapprocher de sa proie, ses lèvres frôlant le doux pelage de l’animal.

Le dernier souffle de ses opposants serait encore plus exquis. Elle se voyait déjà décapiter les Cullen, les diviser un à un jusqu’à ce qu’il n’en reste plus rien. Mais cela devait rester un secret, entre nous, le silence, nous ne devions pas y penser, mais il était si bon de pouvoir entrevoir la fin de ceux qui avait crée la chute des Volturi. Mes doigts serrant la gorge de Bella, arrachant, décapitant un à un ses membres pour les lancer dans le bûcher. Un frisson me parcouru l’échine.


Elle effaça ses pensées d’un mouvement du revers de la main, inutile. Chassant ses images délicieuses de ses présentes pensées. Il était nécéssaire de ne rien penser, il ne fallait surtout pas affoler les Cullen... certains d'entre eux possédait des dons qui pourrait, selon toutes erreures de sa part, faire tout échouer.


Puis ses lèvres s’entrouvrirent sur des crocs blancs, aiguisé. S’enfonçant dans la chaire, le sang coulant le long de ses lèvres écarlates à présent, douce… sur sa gorge. Dans un grondement sonore, elle entreprit de vide sa proie de son sang amère.

Elle souleva la tête, les lèvres encore dégoulinantes de sang sucré. Elle observa autour d’elle, ses sens étaient en alerte. Elle se redressa lentement, passant le revers de sa main pour essuyer le sang qu’elle avait sur la gorge, dans le bas du visage, puis glissant sa langue le long du dos de sa main pour n’en perdre rien.

Elle laissa la dépouille aux autres prédateurs qui s’en régaleraient. Elle s’avançait lentement, une odeur de fleur sous le nez. Je la suivais, lentement, mes pas se firent presque lents.

« Approche toi… toi comme moi savons que l’une et l’autre nous sommes là, ne gâchons pas inutilement du temps. » Fis-je d’une voix amusée.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Cullen
Vampire Végétarien
avatar

Féminin Nombre de messages : 44
Age : 24
Localisation : Dans les bras de mon chéri
Race : Vampire
Régime alimentaire : Végétarien
Date d'inscription : 06/08/2009

Feuille de personnage
Force:
64/100  (64/100)
Vitesse:
73/100  (73/100)
Reflexe:
87/100  (87/100)

MessageSujet: Re: Un peu de calme { Circé Volturi }   Jeu 27 Aoû - 16:13

La chose se rapprochait son odeur m'était familière, du haut de l'arbre je vis une jeune femme s'avancer vers moi, un vampire qui apparemment ne me voulait pas du bien vu le sourire noir et froid qui s'affichait sur son visage. Je savais qu'elle finira par me repérer ce n'était qu'une question de temps mais j'avais voulu testé la rapidité qu'aurai ce vampire à me trouver.
« Approche toi… toi comme moi savons que l’une et l’autre nous sommes là, ne gâchons pas inutilement du temps. »
C'était certainement vrai mais l'endroit exacte où j'étais était pour le moment hors de porté de la jeune femme, j'étais toujours en position d'attaque. Apparemment elle n'avait pas encore vu ou j'étais caché vu qu'elle avança dépassant l'arbre dans le quel j'étais perché avant de sentir que j'étais bien la haut dessus. D'un bon furtif je me retrouvai derrière la personne que je n'avais toujours pas reconnue. Celle-ci se retourna furtivement, je grognai avant de me mettre en position défensive.
" Que me veux-tu ? "
J'avais dis ça en laissant échappé un léger air de colère, la fin de soirée risquait d'être mouvementer et j'avais une certaine réticence au fait de vouloir me battre, était-ce vraiment le bon moment ? J'en doutais, de plus je ne reconnaissais pas la jeune femme ce qui pour moi était un très gros désavantage car elle avait l'air de me reconnaître. N’ayant toujours pas de réponse de la jeune femme qui avait l’air fixé sur mon visage, on aurait dis qu’elle venait de trouver une proie idéal pour la chasse, une cible. Je rappliquai de suite la sortant de sa rêverie ou plutôt de son fantasme bien que je redoutai tout de même sa réaction.
" Réponds ! "

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un peu de calme { Circé Volturi }   Sam 29 Aoû - 18:57

Ce visage, ces yeux doré, les Cullen. Mon sourire ne pu que se faire entier, un rictus qui sûrement à présent avait déformé par sa cruauté, sa victoire, mon visage pendant quelques courtes secondes. Un grondement sourd, incontrôlable m’agita, enterrant les dernières paroles de la jeune Cullen.

« J’ai si souvent rêvé de ce moment, Alice… » Murmurais-je avec délice. « Il me semblait que vous étiez plus futé, Cullen… » Fis-je avec un ton qui s’apparentait maintenant plus au mépris qu’au ton habituellement velouté qui enjolivait ma voix.

Mes sens étaient obscurcis par une rage que je ne pouvais pas même décrire. Mes yeux devinrent noirs, même si je venais à peine de m’abreuver. Mon être entier tremblait alors que je m’approchais tel un félin qui traquait une proie, vers la frêle Cullen qui se tenait devant moi, prête à bondir. Mes lèvres se retroussèrent pour laisser entrevoir des crocs acérés. Mon grondement était incessant, montant de ma poitrine à ma gorge, se faufilant en travers de mes lèvres corail.

« Non, vous n’êtes pas si futés… vous ne nous avez pas tous tués. Vous auriez du porter plus attention… tu aurais du voir Alice, voir que je serais revenue pour vous exterminer tous, vous en avez déjà vécu l’expérience… Victoria à échouée… mais Victoria était une incapable… je suis la dernière Volturi. Et je viens pour achever la vendetta des Volturi contre les Cullen. Qui sais Alice… seras-tu la dernière des Cullen… » Fis-je avec un rictus mêler de mon grondement qui laissait toujours percevoir une rage sans nom.

Je m’avançais encore et encore jusqu’à pourvoir sentir l’odeur froide d’Alice. J’aurais souhaité tuer Bella en premier, cela m’aurait été si doux, pouvoir tuer celle qui avait tout fait commencer, celle qui avait démunis les Volturi de toutes autorités. Auparavant nous l’aurions tout simplement tuée, sans défense des autres, les Volturi étaient des dieux, ce titre nous revenait de droit, il nous serait restitué!

Cependant on aurait dit que ma poitrine se sera, encore une fois je ne pouvais m’empêcher de penser que peut-être, oui peut-être ils avaient aussi épargné Marcus. Mon grondement s’étouffa dans ma gorge, mes mains s’y portèrent, mes yeux s’emblèrent s’embuer. Ma rage se refit soudaine. Mon grondement sembla venir de plus loin encore que de mon être.


« Cullen, vous avez trahis les propres fondements de votre race… vous avez anéantis la plus grande famille, vous avez anéantis nos origines, notre histoire… nous ne sommes plus rien… Comment avez-vous osé. Où sont-ils, où est Marcus… Alice! » Fis-je d’un ton de voix qui dépassait la rage.

Mes poings se serrèrent, ma voix se fit tremblante de rage, entrecoupée de grondement sourds, maintenant incontrôlable. Je dardais mon regard assoiffé de vengeance, de sang sur son petit être qui me semblait de plus en plus attirant, je voulais la découper avec mes propres crocs. Mais ma soif n’en serait sûrement pas plus apaisée… les Cullen devaient tous périr…
Revenir en haut Aller en bas
Alice Cullen
Vampire Végétarien
avatar

Féminin Nombre de messages : 44
Age : 24
Localisation : Dans les bras de mon chéri
Race : Vampire
Régime alimentaire : Végétarien
Date d'inscription : 06/08/2009

Feuille de personnage
Force:
64/100  (64/100)
Vitesse:
73/100  (73/100)
Reflexe:
87/100  (87/100)

MessageSujet: Re: Un peu de calme { Circé Volturi }   Sam 29 Aoû - 21:03

« J’ai si souvent rêvé de ce moment, Alice… Il me semblait que vous étiez plus futé, Cullen…»
J’avais raison elle connaissait qui j’étais contrairement à moi. Ces phrases étaient comme crachés, son rêve était de nous tuer mais pour quelle raison ? Je n’avais encore rien saisi à l’histoire.
Je vis la rage s’installer en elle, l’envie de me détruire. Ses yeux virèrent aux noirs comme si la plus sombre des nuits s’était installée dans ses prunelles. Sa position n’avait pas changé, elle voulait m’attaquer quand à moi j’étais toujours en défense voulant avant tout s’avoir l’objet de sa venue. Le jeu n’avait pas l’air de se calmer, le vampire grogna me montrant ses crocs pensant sans doute m’effrayer d’une manière ou d’une autre mais je ne réagis pas.
« Non, vous n’êtes pas si futés… vous ne nous avez pas tous tués. Vous auriez du porter plus attention… tu aurais du voir Alice, voir que je serais revenue pour vous exterminer tous, vous en avez déjà vécu l’expérience… Victoria à échouée… mais Victoria était une incapable… je suis la dernière Volturi. Et je viens pour achever la vendetta des Volturi contre les Cullen. Qui sais Alice… seras-tu la dernière des Cullen… »
Ce…ce n’étais pas possible ? Une dernière Volturi mais comment…et de plus vivante ! Ce fût la seule chose que je retenus. Alors ils en avaient oublié une…Le reste des paroles de la jeune femme me revirent soudain en tête comme un éclair frappant l’horizon. Elle voulait donc se venger ? Mais elle se trompait de cible nous n’avions rien à voir avec cette disparition, d’ailleurs nous même nous demandions ce qu’il avait bien pu se passer. Il n’empêche qu’elle avait raison sur un point…je n’avais rien vu arriver mais pour moi c’était logique, je suis sur que sa décision à fonctionner à l’instinct. Je baissai ma garde un moment même si la menace m’était restée en travers de la gorge.
La jeune femme se calma un moment sans doute ayant un espoir de la survie d’un d’entre eux mais son silence ne fut que court vu qu’elle se remit à grogner en s’approchant dangereusement ce qui m’obligeait à devoir me protéger en cas d’attaque.
« Cullen, vous avez trahis les propres fondements de votre race… vous avez anéantis la plus grande famille, vous avez anéantis nos origines, notre histoire… nous ne sommes plus rien… Comment avez-vous osé. Où sont-ils, où est Marcus… Alice! »
Le stade de la rage était à présent dépasser, elle ressortit ses crocs dans son regard on pouvoir lire sa souffrance et son envie de tuer, son pas se rapprocha de plus en plus pour éviter une quelconque attaque je me reculai et ouvrit enfin la bouche.
« Tu te trompe de cible. Je ne sais pas ou sont les Volturi ! Ma famille & moi n’avons rien à voir avec cette histoire ! Nous croix-tu vraiment capable de tous les éliminés ?! C’est toi qui n’es pas futée ! Si tu aurais réfléchit un instant tu aurais compris que ce n’était pas possible ! »
J’avais vraiment espérer que ces paroles l’apaiserai cela ne nous apporterai rien de nous détruire mutuellement sans raison valable et si cela devait arriver, je ne savais pas qui allait gagner et apparemment mes visions ne voulait pas se manifester sans doute qu’aucune décision n’était encore prise pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un peu de calme { Circé Volturi }   Sam 29 Aoû - 23:21

La jeune femme l’observa esquiver, mais sa rage n’avais jamais eu d’égal, sa poitrine se soulevait par mécanisme. Ses pensées étaient floues, distantes, sa seule raison de vivre était d’achever une vendetta qui aurait du se terminer il y a longtemps

« Tu te trompe de cible. Je ne sais pas ou sont les Volturi ! Ma famille & moi n’avons rien à voir avec cette histoire ! Nous croix-tu vraiment capable de tous les éliminés ?! C’est toi qui n’es pas futée ! Si tu aurais réfléchit un instant tu aurais compris que ce n’était pas possible ! »

La jeune femme ne cilla point. Elle fixait Alice avec une lueur de mépris dans les yeux.

« Les Volturi vous ont sous-estimé une fois, une seule, nous ne seront pas repris dans le même chemin. Vous êtes fort, ensemble… nous ne le savions pas, seul vous serez des daims devant moi… » Cracha-t-elle furieusement tel un chat qui feule.

Elle s’approcha encore, quelques pas. Son instinct lui disait de reculer, de prendre cette attaque de tout les revers, mais son envie de sang, de vengeance voilait tout ses sens, attaquait de front sans la moindre prudence, sans la moindre logique, du sang, rien de moins, rien de plus.

Puis ce fut plus fort qu’elle, elle cessa, tout mouvement. Son grondement cessa, sa position se fit droite. D’un air hautain, majestueux, elle regarda la jeune Cullen dans les yeux. Elle semblait là, telle une statue dans la clairière silencieuse, sa chevelure ébène voletant par les caprices de la brise.

« Alors montre moi, Cullen… qui à fait cela. Sinon je me fierai une fois de plus à mon instinct. Nos dernières conversations ont été brève… la vengeance, la certitude que nous ne reviendrions pas contre vous, vous tracassait sûrement, les Volturi, dieux parmi les hommes et les vampires… vous anéantir était bien le plus grand désir d’Aro, mais condamner les autres… était un caprice qu’il vous aurait mieux fait d’éviter. Vous êtes les premiers sur ma liste… Les Cullen ont-ils perdus toutes forces… sont ils faibles… n’ont-il aucuns honneur, venger les leurs, venger les Volturi… » Ajouta-t-elle d’un ton froid, mélodieux.

Elle s’avançait encore vers Alice, ses crocs à découvert lorsqu’elle retenait un grondement. Elle se mise à tourner autour de la voyante, lentement, l’observant sous toutes ses coutures. Des images, de cette jeune femme déchirée, brûlée lui sautaient au visage, ses pensées étaient violentes, cruelles et si noires… mais la vérité était que le doute envahissait la jeune femme. Elle ne tuerait pas des innocents, éliminer les Cullen se résulterait a affaiblir de nouveau leur races, les vampires n’étaient plus très nombreux…

« Si ce n’est pas vous, alors n’avez-vous pas pensé que ce pourrais être une menace pour vous aussi… » Fit-elle doucement, ses crocs se dévoilant en un mince sourire.

Elle s’arrêta pour se planter devant la petite Cullen, Circé devait la dépasser d’une tête avec ses bottes. Elle l’observait tout près, de haut. Elle avait l’air d’une furie que rien n’arrêterais si ce n’était que d’achever sa vendetta.

« Montre-moi, Cullen... » Fit-elle de nouveau, d'un ton moins assuré, comme si elle avait peur que Marcus n'eu pas survécu, un autre adversaire n'avait pu être clément.

Elle tendit sa main nue à Alice.La pluie continuant de marteler sauvagement les deux chimères. Un silence de plomb s'était installé, la Volturi attendant de voir, la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Cullen
Vampire Végétarien
avatar

Féminin Nombre de messages : 44
Age : 24
Localisation : Dans les bras de mon chéri
Race : Vampire
Régime alimentaire : Végétarien
Date d'inscription : 06/08/2009

Feuille de personnage
Force:
64/100  (64/100)
Vitesse:
73/100  (73/100)
Reflexe:
87/100  (87/100)

MessageSujet: Re: Un peu de calme { Circé Volturi }   Mer 2 Sep - 13:51

« Les Volturi vous ont sous-estimé une fois, une seule, nous ne seront pas repris dans le même chemin. Vous êtes fort, ensemble… nous ne le savions pas, seul vous serez des daims devant moi… »
Je vis la jeune femme, s'énervé de plus en plus à chaque parole, comme si celle-ci était en phase de lui apporter ce qu'elle désira le plus, sa vengeance. Mais j'en doutais, cela ne lui ramènera pas celui qu'elle aime et elle le sait.
Soudainement elle stoppa tout mouvement et se remis droite, je la regardais dans les yeux, on pouvait facilement y lire la douleur mais je ne pouvais rien y faire. Ses cheveux s'en mêlèrent à cause du vent. Les grognements cessèrent.
« Alors montre moi, Cullen… qui à fait cela. Sinon je me fierai une fois de plus à mon instinct. Nos dernières conversations ont été brève… la vengeance, la certitude que nous ne reviendrions pas contre vous, vous tracassait sûrement, les Volturi, dieux parmi les hommes et les vampires… vous anéantir était bien le plus grand désir d’Aro, mais condamner les autres… était un caprice qu’il vous aurait mieux fait d’éviter. Vous êtes les premiers sur ma liste… Les Cullen ont-ils perdus toutes forces… sont ils faibles… n’ont-il aucuns honneur, venger les leurs, venger les Volturi… »
La jeune femme, me tourna autour un bon moment, ne s'arrêtant que pour m'observer. Tel un chasseur repérant sa proie. L'air chaud de la fin d'après-midi c'était complètement envolé pour faire place au vent glacial de la nuit. Je ne comptais pas attaquer la première, j'attendais de voir...Des choses...Des visions.
Le vampire s’approcha de moi, je ne bougeais.
« Montre-moi, Cullen... »
Cette phrase fût comme un déclencheur. Une vision…
L’intérieur de palais des Volturi, des échos se faisait entendre, des corps volaient dans tout le sens. J’entendis un cri percent, j’ignorais de qui il s’agissait mais l’idée me vient que ca aurait pu être cette femme devant moi. Et s’il serait venu finir leur travail. J’entendais des grognements, des pas rapide et imposant. Des loups…Pas comme les modificateurs. Etait-ce des enfants de la lune ? Je n’en savais rien. Ma vue était brouillé, le noir était complet. Seul le son restait intact et de la pièce je ne voyais que des ombres s’agiter. Ma vision se changea complètement pour laisser place à des hommes couvert d’une robe noire avancé sur la place.
Je retrouvai mes esprits, ma vision venait de prendre fin.
« Des hommes vêtue de noir & peut-être des loups… Je n’en suis pas sur. »
J’avais dis ca terrifié par le spectacle affreux auquel je venais d’assister. Ma voix n’était devenue qu’un songe. J’étais pétrifiée, si j’avais pu, j’aurai sans doute fondu en larme. Il fallait que je fasse par de cette vision à Carlisle peut-être pourra-t-il comprendre car moi ce n’étais pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un peu de calme { Circé Volturi }   Jeu 3 Sep - 1:00

Alors que je vit l'être frêle devant moi se pétrifier mes doigts se serrèrent autour de son poignet, ce serait douloureux pour nous deux, mais je voulais être bien certaine de ses dires.

Les images défilaient, mon corps se crispait, je me sentais trembler, ma tête se renversa vers l'arrière, un cri transperça mes lèvres, suivit d'un grondement sourd. Je mémorisais les visages, les loups... tout ce que j'avais entendu, mais pas vu ce soir là.

je relâcha la jeune Cullen, souffla un instant, tremblante je me laissait tomber au sol.

« Des hommes vêtue de noir & peut-être des loups… Je n’en suis pas sur. »

Je levais les yeux vers la jeune Alice, ma poitrine semblait se déchaîner, je haletais même si en réalité je ne respirais pas.


« Ils sont venus, un soir, même si les ténèbres ne sont pas un problème pour nous, cette nuit était floue... nous avions l'impression que quelque chose s'abattrais sur nous. Mon maître, Marcus a tenté de me persuader de quitter Volturi sur l'instant. J'ai refusé... il m'a alors mordue et m'as laissé pour morte dans les caveaux de Volterra. J'ai entendu des cris immondes, des grognements qui étaient loin d'être des nôtres... de la chaire qui se déchire, des hurlements... ce fut sans précédent... ils étaient tous disparus, il ne restait d'eux que des cendres... tout à été réduit à néant. Ils viendront pour vous aussi... » Murmurais-je doucement, mon être entier était déchiré.

Je détournais la tête, mon regard des yeux dorés de la Cullen.

« Marcus avait disparu... mais je doute que tout les Volturis aient été détruits... j'ai survécu. Je suis Circé, protectrice de Marcus.» Ajoutais-je lentement.

Je levais les yeux vers le ciel. Ma douleur était incomparable. Un grondement sourd se fit un chemin depuis ma poitrine à mes lèvres. D'un mouvement je me redressais, une lueur sauvage dans les yeux. Les lèvres frémissantes, mon grondement ce fit puissant.


« Ils viendront... ils nous tueront... » Ajouta-t-elle violement. « Marcus m'a un jour raconté, qu'il existait autrefois des êtres qui nous chassait, que parmi les hommes il existait... » Je me mise à sourire. « des fruits plus apetissants que d'autres, des pommes qui venaient de l'éden, le fruit interdit pour nous vampire, ce que nous, Volturi appelons la Tua Cantante.. mais ce n'en sont pas vraiment, ce sont des leurres, des appâts, ce sont des chasseurs de vampires. Mais tout cela, j'imagine que vous en aviez vent, n'est-ce pas ce cher Carlisle dont le père était prêtre ? » Fit-elle en dardant un regard semi amusé, semi narquois vers la jeune Cullen.

Je repris mes esprit, lentement, posant un masque confiant sur mon visage dont l'expression réelle semblait non loin de désespoir.

« Une nouvelle guerre se lève donc pour les vampires, que vous le vouliez ou non, vous en serez... les vampires ont été attaqués les premiers... ils nous faudra répondre... » Murmurais-je lentement, pesant mes paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Cullen
Vampire Végétarien
avatar

Féminin Nombre de messages : 44
Age : 24
Localisation : Dans les bras de mon chéri
Race : Vampire
Régime alimentaire : Végétarien
Date d'inscription : 06/08/2009

Feuille de personnage
Force:
64/100  (64/100)
Vitesse:
73/100  (73/100)
Reflexe:
87/100  (87/100)

MessageSujet: Re: Un peu de calme { Circé Volturi }   Dim 20 Sep - 16:01

Sa main se resserrait autour de mon poignet une douleur m’envahi me je ne bronchai pas car la suite risquait d’être encore pire…Je compris que ce qu’elle désirait été de voir les images que j’avais vu quelques instants plutôt dans mon esprit, je lui laissai bien sûr le moyen de le faire. Si cela pouvait l’apaiser pour qu’on puisse discuter plus sérieusement ce n’était surement que meilleur.
La jeune femme semblait étonnée de ce qu’elle voyait et me relâcha de son emprise avant de se laisser glisser au sol.
Son corps gisant se soulevait irrégulièrement, je remarquais un besoin chez le vampire de ressentir comme si elle avait encore été humaine, comme si elle dépendait encore de l’oxygène.
Mes yeux couleur or restaient rivés sur elle, je ressentis sa douleur, sa peine…C’était déchirant, oui c’est le mot…déchirant. Une blessure intérieure qui peut-être ne guérira jamais.
Je l’écoutais attentivement car chaque information était très importante pour la suite de l’histoire…pour notre futur à tous.
« Ils sont venus, un soir, même si les ténèbres ne sont pas un problème pour nous, cette nuit était floue... nous avions l'impression que quelque chose s'abattrais sur nous. Mon maître, Marcus a tenté de me persuader de quitter Volturi sur l'instant. J'ai refusé... il m'a alors mordue et m'as laissé pour morte dans les caveaux de Volterra. J'ai entendu des cris immondes, des grognements qui étaient loin d'être des nôtres... de la chaire qui se déchire, des hurlements... ce fut sans précédent... ils étaient tous disparus, il ne restait d'eux que des cendres... tout à été réduit à néant. Ils viendront pour vous aussi... »
Je saisi alors que la scène que je venais de voir avait été vécu par la jeune femme qui réclamait vengeance, à Volterra.
Quand elle racontait l’histoire de ce soir, je revoyais tout encore une fois…C’était comme une deuxième chance de pouvoir apercevoir qui avait éliminé les Volturi de cette façon si cruelle.
Mais encore une fois tout s’arrêta avant que je ne puisse voir qui était le réel responsable…
La dernière image que je venais de visionner était celle d’un sourire narquois, vicieux. Je ne su comment interpréter la dernière phrase prononcé par la dernière Volturi toujours en vie.
Et si c’était vrai ? Que ces tueurs de vampire revenaient pour exterminer tous ceux qui se doutaient de leur existence. Je questionnai la jeune femme.
« Qu’entends-tu par « ils viendrons pour vous aussi », Volturi ? »
Son regard se reposa à nouveau sur moi, le temps des présentations étaient arrivés, qui est-ce vraiment ? Elle continua la suite de son histoire.
« Marcus avait disparu... mais je doute que tout les Volturis aient été détruits... j'ai survécu. Je suis Circé, protectrice de Marcus.»
Son regard se levai à présent sur le ciel broussailleux, je ne savais pas quoi penser, je devais gagner du temps. Comprendre la situation dans ces moindres recoin chacun à sa vision de chose et ce vampire souffrant & agonisant sur le sol aussi. Je ne dis rien jusqu’’a ce qu’elle se redresse dans un bruit féroce, la colère refaisant surface.
« Ils viendront... ils nous tueront... Marcus m'a un jour raconté, qu'il existait autrefois des êtres qui nous chassait, que parmi les hommes il existait... des fruits plus appétissants que d'autres, des pommes qui venaient de l'éden, le fruit interdit pour nous vampire, ce que nous, Volturi appelons la Tua Cantate. Mais ce n'en sont pas vraiment, ce sont des leurres, des appâts, ce sont des chasseurs de vampires. Mais tout cela, j'imagine que vous en aviez vent, n'est-ce pas ce cher Carlisle dont le père était prêtre ? »
Je grognai lui faisant comprendre d’oublier cette histoire pour le moment et que Carlisle n’avait aucun lien avait ses chasseurs de vampire qui pour des êtres humains ont une odeur plus appétissante que d’autre. Si les chasseurs de vampire étaient derrière tous ca, ils sont extrêmement puissants pour des humains ! Surtout pour tuer les Volturi…
Sur le coup cette hypothèse ma parût impossible.
« Une nouvelle guerre se lève donc pour les vampires, que vous le vouliez ou non, vous en serez... les vampires ont été attaqués les premiers... il nous faudra répondre... »
Une conversation familiale s’imposait à présent…Tout ces événements s’enchainant avec une approche tellement ressemblante à la précédente… Devions-nous agir dés maintenant ? Mais contre qui ? Nous ne savons encore rien de cette histoire.
« Volturi ! Il est trop tôt…Nous répondrons quand nous serons qui sont les véritables responsables pour le moment la guerre n’est pas encore déclarée. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un peu de calme { Circé Volturi }   Lun 21 Sep - 5:09

Un grondement fusa d’entre mes lèvres carmin, un grondement de rage. L’injustice, ce n’était pas le mot qui convenait, c’était davantage… un terme qui ne me venait que sous celui de traîtrise en ce moment. Il n’était pas venu le temps de se soustraire à leurs devoirs. Mon regard furieux se posa sur la Cullen, mes gestes étaient tendus, d’un bond je me redressais pour lui faire face, imposante et dangereuse.

« Rappelle toi, Cullen, que ce ne fut pas toujours qu’injustice de la part des Volturi, autrefois juste et ce sont les premiers êtres à avoir établi notre civilisation, sans eux nous serions tous brûlé et chassé… les lois ont vues le jour avec nous. Ce ne sont pas tout les Volturi qui ont déchus. » Ma voix tremblait de rage, de colère.

Mes mains vacillèrent un moment. J’avais envie de l’attaquer de la déchirer en millions de morceaux, de regarder son corps brûler. La rage qui m’habitait était bien plus que celle de la vengeance, un être que j’avais aimé avait disparu… je ne pouvais dire mort, le terme n’en aurait été que plus douloureux pour ma conscience, trop irréel encore. Comme un enfant je refusais d’accepter cette vérité. Marcus était en vie. Je lui tournais le dos, furieuse, fis quelques pas en direction opposée.

« Alors je chercherais mes propres coupables. Il n’en restera plus un en vie, je tuerais tout ce qui aura une odeur hors de l’ordinaire… tout sur mon passage sera à feu et à sang. Et ne croyez pas que parce que vous vous croyez si bons, si braves et si pleins de vaillance et d’honneur qu’ils vous épargneront, vous êtes des vampires, ce sont des chasseurs de vampire… ils ont été créé pour vous tuer. » Fis-je d’une voix qui tremblait de colère et à la fois de rancœur.

Je me retournais pour lui faire face, darder mon regard sang sur elle, la soif commençait déjà à dessécher ma gorge à rendre mes mouvements brusques, rapides, hors du commun mortel. Elle me rendait furieuse, irritable et surtout incontrôlable.

« Ils ne différencieront pas les êtres qui aiment de ceux qui haïssent… ils tueront Jasper tout comme ils tueront Renesmée ou encore Jacob… vous venez de mettre la horde des Quileutes dans une position qui peut-être les feras changer d’avis sur vous, leurs familles, leurs vies compteront plus que vos alliances… » Fis-je lentement, pesant mes mots, sachant que je n’étais sûrement pas loin de la vérité.

Quelques informations avaient bien sûr été pigée dans la mémoire de la Cullen, quelques brèves informations sur la famille, les Quileutes, l’attachement de Jacob envers Renesmée, bien que le temps que j’ai pu mettre la main sur l’une des précieuses Cullen, je n’avais pu comprendre toute la complexité des informations. Je n’en avais pas besoin de davantage.

« Tu ne sais pas, Alice, ce que c’est de perdre un être cher… lorsqu’ils seront là… que tu ne les verras pas venir, que tu seras aussi impuissante qu’une souris prise au piège… alors que tu ne pourras rien contre eux… que Jasper peut-être te sauvera, dans un ultime geste de l’amour qu’il a pour toi… alors que tu le verras mourir, brûler dans les flammes rougeoyante, que tu sentiras la chair brûlée de tes pairs… alors revient moi et dis moi que tu comprends ma souffrance, que tu regrettes de ne pas avoir agis avant. Tu ne sais pas ce que c’est… tu ne sais rien des Volturi, tu ne sais rien Alice. » Ajoutais-je avant de partir dans la direction opposé sans lui jeter un regard de plus.

« La Guerre n’a pas été déclarée en effet Cullen, Elle est déjà commencée. »
Ajoutais-je contre le vent, ma voix enchanteresse portée vers la jeune Cullen laissée en plan.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Cullen
Vampire Végétarien
avatar

Féminin Nombre de messages : 44
Age : 24
Localisation : Dans les bras de mon chéri
Race : Vampire
Régime alimentaire : Végétarien
Date d'inscription : 06/08/2009

Feuille de personnage
Force:
64/100  (64/100)
Vitesse:
73/100  (73/100)
Reflexe:
87/100  (87/100)

MessageSujet: Re: Un peu de calme { Circé Volturi }   Lun 5 Oct - 13:04

« Rappelle toi, Cullen, que ce ne fut pas toujours qu’injustice de la part des Volturi, autrefois juste et ce sont les premiers êtres à avoir établi notre civilisation, sans eux nous serions tous brûlé et chassé… les lois ont vues le jour avec nous. Ce ne sont pas tout les Volturi qui ont déchus. »

Je la regardai sans bruit, je ne savais comment réagir il est vrai que les Volturi avait été des sortes de guide pour nous, la civilisation nous a été possible grâce à eux mais le pouvoir leur est monté à la tête c'est un fait et aujourd'hui il s'est passé quelque chose de grave.

Je sentais la rage qu'elle éprouvait à mon égard mais ce n'était pas le moment de se battre, pas encore... Nous devons nous battre avec une nouvelle race à présent même si nous ignorons ce qu'il s'est vraiment passé, ces personnes sont très puissantes car ils ont exterminés les Volturi d'une manière affreuse et je ne sais s’il reste des survivants potentiels.

« Alors je chercherais mes propres coupables. Il n’en restera plus un en vie, je tuerais tout ce qui aura une odeur hors de l’ordinaire… tout sur mon passage sera à feu et à sang. Et ne croyez pas que parce que vous vous croyez si bons, si braves et si pleins de vaillance et d’honneur qu’ils vous épargneront, vous êtes des vampires, ce sont des chasseurs de vampire… ils ont été créé pour vous tuer. »

Elle avait raison sur ce point, jamais ils ne nous feront de cadeau mais si les chasseurs de vampire n’avaient rien à voir avec cela, nous payerons rapidement notre erreur.

" Volturi, tu ne peux accuser ces chasseurs sans preuve ! Aro, Marcus, Caius et leur garde ont disparu sans raison apparente et tu salirais le mémoire si tu tuerais sans preuve de cette façon. Tu la dis toi même, ils ont toujours été juste. Sois-le aussi ! "

Elle me rendait tout aussi en colère qu'elle l'était, nous devons trouver les coupables certes mais les vrais pas des soit disant coupable dont nous ne savons rien, il nous faut plus de preuve mais Circé n'était pas de mon avis et ne mâcha pas ses mots pour me le faire comprendre.

« Ils ne différencieront pas les êtres qui aiment de ceux qui haïssent… ils tueront Jasper tout comme ils tueront Renesmée ou encore Jacob… vous venez de mettre la horde des Quileutes dans une position qui peut-être les feras changer d’avis sur vous, leurs familles, leurs vies compteront plus que vos alliances… »

Je regardai atour de moi et commençai à hésiter, nous devons avoir une discussion ensemble et avec la meute de Jacob également mais une chose est sur jamais je ne laisserai faire du mal à ma famille et à mes amis.

" Nous nous battrons mais seulement si le danger est inévitable, nous ne causerons pas de guerre inutile et sache que je serai prête à mourir pour ceux que j'aime, comme toi tu l'aurais fait pour sauver Marcus."

Elle rajouta une dernière chose avant de me tourner le dos et de s'en aller pour la guerre qu'elle vient de déclencher.

« Tu ne sais pas, Alice, ce que c’est de perdre un être cher… lorsqu’ils seront là… que tu ne les verras pas venir, que tu seras aussi impuissante qu’une souris prise au piège… alors que tu ne pourras rien contre eux… que Jasper peut-être te sauvera, dans un ultime geste de l’amour qu’il a pour toi… alors que tu le verras mourir, brûler dans les flammes rougeoyante, que tu sentiras la chair brûlée de tes pairs… alors revient moi et dis moi que tu comprends ma souffrance, que tu regrettes de ne pas avoir agis avant. Tu ne sais pas ce que c’est… tu ne sais rien des Volturi, tu ne sais rien Alice. »

Cette image d'horreur resta graver dans ma tête mais contrairement à Circé je ne chercherai pas ma vengeance, j'irai rejoindre Jasper dans ce cas car même le combat me serait devenu inutile face à la tristesse que j'aurais à le perdre.

« La Guerre n’a pas été déclarée en effet Cullen, Elle est déjà commencée. »

Le vent dans ses cheveux elle partit au loin j'entendis sa voix m'arriver jusqu'ici avec un voile de tristesse mais remplie de vangeance non achevée. Si tout pressait autant il était vraiment temps de parler à Carlisle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un peu de calme { Circé Volturi }   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu de calme { Circé Volturi }
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'homme est endormi (le calme est revenu)
» Calme et sérénité
» Un peu de calme et de sérénité
» Creer le calme en soi
» QU'IL FAIT BON VIVRE DANS LE CALME ET LA SERENITE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight Eternity :: RPG - USA :: La fôret :: La forêt-
Sauter vers: